Votre très cher directeur, Mateo Hebben. (à finir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre très cher directeur, Mateo Hebben. (à finir)

Message par Mateo Hebben le Lun 15 Juil - 21:39

Identité du personnage
Nom : Hebben. Mateo Hebben.
Âge : «J'ai arrêté de compté il y a très longtemps.»
Rôle : Il était parmi les premier Super Soldat. Aujoud'hui il occupe le rôle du directeur.
Nationalité : «Autrefois, j'était allemand. Aujourd'hui, je suis un Dieu.»
Amour :«Je ne peux me permettre de montrer une faiblesse telle que l'amour face à mes ennemis. Encore moin lorsque j'ai une éternité a vivre. Ce ne ferait que allonger ma douleur.»


Histoire :



Je suis née en janvier 2110 à Berlin. Mes parents avaient déménagé aux États-Unis en 2112. pour travailler avec le gouvernement. Je pourrais être fière de dire qu'ils ont été parmis les premiers scientifiques à avoir découvert les facultés dans l'ADN humain, mais au plus profond de moi même, je leurs en veux énormément. Lorsque la décision de commencer le projet de super soldats avait été prise, mes parents avaient pris la décision de me proposer pour que je puisse être parmi les premiers soldats du programme. J'étais si jeune a l'époque, si naïf, quand on m'avait dit que j'allais avoir des pouvoirs comme mes superhéros que j'aimais tant, j'étais tellement heureux. Celui que j'avais donc eu était la lévitation. Je l'aimais bien, c'était chouette comme pouvoir.

Ma vie humaine


Spoiler:

Les scientifiques avaient vite compris qu'ils pouvaient créer de nouveaux pouvoirs. La première création qui fut proposer était l'immortalité, parce que, c'est bien connus que les être humain rêvent de l'immortalité. J'ai été choisis pour être le cobaye. Je fut soumis à plusieurs expériences toutes énormément douloureuse, c'était de la torture. Je me débattait , j'essayais de fuir, mais on finissaient toujours par m'attacher sur la table d'expérience. Mes parents m'avait souvent répété que j'était brave, courageux, qu'ils étaient fière de moi. On ne m'avais pourtant jamais demmandé mon avis. J'étais forcé. Je n'appel pas cela du courage.À cette époque, nous étions seulement quinze super soldats et comme j'avais été choisis pour le projet de l'immortalité, j'étais le seul qui n'avait pas eu de coéquipier. Je passais plutôt mes journée dans les laboratoires ou dans la bibliothèque. J’étais seule.Vers l'âge de 14 ans, ont m'avait finalement annoncé que l'expérience fut un succès, j’étais officiellement un immortel. J’étais unique. Bien entendu, on m'avait soumis a une série de test et ont avait compris que mon immortalité me permettait de garder mon corps en parfaite santé. Je ne tombais jamais malade et je ne pouvait être blessé : les blessures, de n'importe quelle forme qu'elle pourrait être, se guérissait automatiquement.Les scientifiques étaient tellement heureux d'avoir réussit qu'ils avaic décider de recommencer l'expérience sur trois nouveau sujets. Ce fut un échec.Aucun nouveaux sujet  n'avait réussit à survivre aux expériences, contrairement à moi. Ils étaient tous mort. Cela avait été tellement affreux, les seules images dont je me souvienne étaient les murs du laboratoires complètement couvert de sang et les scientifiques qui était sortit traumatisé de cette expérience. Suite a la mort des 3 jeunes, plus personne n'avait osé mentionné la possibilité de re-créer l'immortalité. Jusqu'à l'âge de 16 ans, ont m'avais interdit de sortir en mission avec les autres super soldats. Sous prétexte que les expériences que j'avais eux m'avait rendue trop faible, et que je pourrait mourir a tout moment comme les autres. Ils avaient tord. J'était plus fort, plus endurant, je m'entrainait a tout les jours, j'était le meilleur tireur. Le jour de mon 16 ième aniversaire , ont m'avait annoncé que j'allais enfin pouvoir partir en mission avec un coéquipier. Enfin, j'allais pouvoir voir l'extérieur! C'est à ce moment que j'ai rencontrer Jahonne. Une belle jeune fille au cheveux roux et au yeux de la couleur du ciel dont j'était tombé amoureux. Elle fut la première a m'avoir rendue vraiment heureux.Elle fut ma cooéquipière pendant les 35 prochaines années. Je l'admirais. Je la respectait. Elle était fortes même si elle vieillissait. Même si c'était difficile pour elle de continuer les missions, elle essayais quand même. L'âge la rattrapait lentement.Moi de mon côté, je n'avais pas vieillit. En apparence ont pouvait facilement me donné 20 ans. Jahonne était probablement jalouse de moi. Tout les collègue l'étaient. Ils me détestait. Je savais qu'au plus profond d'eux, ils souhaitait tous ma mort. Je souhaitais moi même ma propre mort.


La mort


Spoiler:

Les années passèrent, la première génération de super soldats commencait à mourir un par un. Tous....Sauf moi. La pauvre Jahonne était bien triste de ne plus pouvoir faire des missions. Elle passait désormais ses journées à la bibliothèque avec moi. Je me refusait de l'abandonnée. Elle est morte à l'age de 80 ans. J'était rester assit sur le côté de son lit, à lui tenir la main. Elle est morte le sourire aux lèvre, apres m'avoir fait son dernier avoeux, qui m'avait complètement détruit.

'' Je t'ai toujours détester Mateo...J'ai toujours été jalouse de toi, j'ai toujours souhaiter ta mort. Malheureusement, tu ne mourras pas. Alors je te souhaite, au plus profond de moi même, que tu vives malheureux, triste, seul.  Tu es un être cruel, qui regarde les gens comme s'ils étaient rien...''

Je ne l'avais jamais vue aussi sérieuse de toute ma vie. Elle me détestait vraiment. Mais pourquoi? J'avais été bon et gentil avec elle, pourquoi me détestais t-elle autant? Qu'ai-je pu lui avoir fait pour qu'elle me dise cela? Je n'arrivait plus a supportés ses yeux remplit de haine sur moi, j'avais donc décidé de terminer ses jour par moi même en l'étouffant avec un coussin. Je ne l'ai jamais regretté. Les années passèrent, et j'avais observé plusieurs génération de super soldats mourire, lentement. Petit à petit, je me détachais complètement de la vie sociale. J'avais passé mes journée, soit a m'entraîner, ou à lire à la bibliothèque. J'aimais m'instruire, j'apprenais tellement grâce à la lecture. Chaque phrase, chaque mots, je les assimilais et les mémorisait.


La dépression


Spoiler:

Je les détestait. Ces mortels. Ils me regardent tous de la même manière. Ils me hais, et je l'ai hais pour cette raison. Ils me regardent comme si j'était un monstre.Depuis la mort de Johanne, je n'avait pas mit les pied a l'extérieur du manoir. Je m'enfermais à l'intérieur. Malheureusement, un jour, le directeur de l'établissement était venus me voir pour me demander de remplacer un super soldat qui était à l'hopital et d'aller en mission avec son coéquiper. J'avais accepté, a contre cœur. Comme si je voulais sortir, mais bon....J'avais maintenant 150 ans. Je me sentais seul, déprimer, en colère.... Je n'avais qu'un seul souhait , un seul grand but dans ma vie. Celui de mourir.


La tentative


Spoiler:

Je ne prêtait même pas attention a ce nouvel coéquipier. Je suivais les soldats, et c'étais tout. On était entrer dans une zone classé dangereuse. Les zombies devenait de plus en plus nombreux autour de nous. Le soldats était nerveux, ils commençaient a vouloir partir. Peut-être que.....Peut-être que c'était la solution? J'avais déjà tenter plusieurs fois de m'enlever la vie, me couper les veines, me pendre, me trancher la gorge et même me tirer une balle dans la tête. Rien. Je n'arrivais tout simplement pas à mourir. Mon corps contentait seulement de réparer les dommages a chaque fois. Mais si je laisserais les zombies faire le travail? Ils pourraient me manger... Comment mon corps pourrait se réparer si il ne restait aucun morceau? Je ne perdais rien à essayé!C'était le moment ou jamais. Une horde de zombie foncait droit sur nous, les soldats commencait à prendre la fuite. Moi j'étais la, sur place et je les invitais aux festin. J'était prêt. Juste l'idée de mourir me rendait heureux. Déguster moi! Manger moi! Je vous attends!
J'avais les yeux fermé, je savourais le moment. C'était douloureux, mais c'était une bonne douleur. J'aimais cette douleur. Ils me mordaient, griffaient, déchiraient ma chair, mes membres.Soudain je commencait a sentir mon corps ce réparer, non...non....S'il vous plait...Laisser moi tranquille! JE VEUX MOURIR! Je me débattait contre mon propre corps, mais la réparation était plus douloureuse que les zombies. Je finit par perdre conscience, à bout de force. 


Le rebelle


Spoiler:

Quand j'ouvris mes yeux à nouveau, je me retrouvais coucher sur le sol. Étrangement, il ne restait plus de zombies,ils avaient tous été tué, par des balles dans la tête. Je me releva difficilement et remarqua un jeune homme qui était assis devant moi. Il avait le visage couvert d'un masque, il portait des vieux vêtements. Je partit à rire.

''Qui aurait crus qu'un rebelle me sauverait la vie. ''

'' Je ne voit pas en quoi je vous ait sauvé, vous n'étiez même pas blessé. ..Vous êtes un super soldats non?''

''En effet....''

'' Je ne savais pas que les soldats avaient ce genre de pouvoirs?''

'' C'est compliqué à expliqué je -...''

Il ne me laissa pas le temps d'expliqué, il prit son fusil et me tira une balle dans la tête, je poussa un grognement de douleur. Quelques instant après, la balle ressortit par elle même de ma tête, et la blessure disparut. L'homme se releva et s'approcha vers moi, il me fixait.

''Vous êtes un dieu......''

Un dieu?.....C'est vrais.....Il avait raison. Je suis un dieu. Je suis unique. 
Je le prit par les épaules, souriant.

''Dites le...encore....et encore.... Je veux l'entendre. Je suis un dieu.''


La nouvelle vie


Spoiler:

J'ai décider de suivre l'homme chez les rebelles. Je n'avait plus ma place chez les soldats. J'avait été surpris de voir la différences entre les rebelles et le gouvernement. C'était des bonnes personnes. Enfin je me sentait apprécier a ma juste valeur. On m'appréciait, on m'aimait. J'était traiter selon le titre qu'on me devait....Un Dieu.Les habitant m'avait très vite intégré dans leurs villages. J'était devenus quelqu'un de très importants. Les mois passait. Personne n'était jaloux de moi ici. Il m'admirais plutôt.J'avais compris, grace a eux, pourquoi le gouvernement n'était pas apprécier ici. Le gouvernement les contrôlait. Le gouvernement n'aimait pas non plus comment ces gens rejettait la science. Ils aimaient mieu ce retourner vers la religion...


La Bible


Spoiler:

En me promenant dans le villages, j'avais remarqué comment l'église était très importante. C'était une source d'espoire pour ces gens. D'ou je venais, la religion avait complètement été rayer de la culture. Tout le monde n'avait que le mot science a la bouche. J'en avait vaguement entendut parler quand j'était plus jeune, mais en tant que super soldats, je n'arrivait pas réellement a croire à  cela. Je ne l'avait jamais lut. Quand j'avais montré à ma mère la vieille bible que j'avais trouver pour lui demander c'était quoi, elle me l'avait aussitôt arracher des mains et brûler. Elle m'avait expliquer que ce n'était qu'un vieu livre remplit de mensonges. Dans le village, j'avais prit la peine de lire, lire et re-lire la bible, au point de connaître chaque page, chaque paragraphe par cœur. Je n'y croyait pas réellement, tout les passage avec Dieu n'était que menssonge. Je suis Dieu. C'est moi Dieu. N'avez vous donc pas dit que j'était Dieu? Par  curiosité, j'avais décider d'assister a une de ces messes a l'église. C'était différent de ce à quoi je m'attendais. Le prête répétait sans cesse que c'était l'apocalypse et que, si ont priait a Dieu suffisament, on aurait droit a une place au paradis. Dieu les protègerait et les aimait. Le prête leurs donnait espoire à une vie meilleure qui n'existait pas. Je ne le croyait pas. Dieu les protègerait? Pourquoi je les protègerait? Je ne peut pas leurs donner une vie meilleure. Ne savent-il que je suis dieu? Ils m'aimait pourtant.  Ne m'avait t-il pas dit que j'était un dieu? J'était en colère, ils m'avaient mentit, ils ne me prenaient pas pour  l'être que j'était. Il fallait leurs faire comprendre.

Le discour


Spoiler:

On était maintenant en 2496, soit 4 ans avant la fameuse explosion. J'était maintenant prêt a agir, à prendre le contrôle.J'était partit assisté à une de ses fameuses messes. Cette fois-ci, j'avais décider d'enmener un révolvers avec moi. Je ne savais pas vraiment ce que j'allais faire mais je connaissais mon but final.Au milieu de la messe, je m'était levé brusquement,  tout le monde se retourna aussitôt vers moi. Je leva mon armes vers le prête, je le fixait du regards, le sourire au lèvre. Il tremblait de peur, me supliait de ne pas lui tiré dessus.

'' Mais voyons mon père, vous nous apprenez que Dieu vous protège, pourquoi vous ne le priez pas? Pourquoi, vous aauriez peur de la mort, si vous croyez tant que Dieu vous protège? Ah, c'est vrai, c'est Dieu lui même qui vous menace. N'ayez pas peur! Je ne le fait que pour vous aider avec ces brave gens. Ils leurs faudraient une preuves non? Une prueve que croirent en Dieu marche.''

Tout le monde commencait a reculer , de terreur. Le prête se contentait de rester devant moi comme une statut a trembler. 

''Mon fi-fils.....Je vous...vous en prit....déposé l'arme....je.....''

'' Allons, allons, il ne faut pas avoir peur. Vous le savez, au plus profond de vous, mon père, que tous ce que vous contiez n'était que mensonge. Vous décrivez Dieu selon ce que la Bible dit, et pourtant, je suis complètement différent. Vous, et la Bible, vous mentez. Dieu ne vous protégera pas, je ne vous portégera pas. Même si vous me priez fort, fort, fort.  Je n'écoutera pas ses prière. Je ne peux empêcher votre mort. Seulement la mière. Laisser moi vous montrer!''

Je tira une balle dans la tête du prête. Tout le monde ce mit a paniquer.Avec mon pouvoir de lévitation, je bloqua les porte, pour empêcher tout le monde de partir. Pratiquement tout le village ce trouvait dans l'église, il fallait absolument qu'ils assiste à mon moment de gloire.Ensuite, je pointa le révolver vers ma tête. Ils devaient surement pensser que j'était fou. Je vida les balle restante du révolver dans ma tête, déchirant des cris de panique du monde dans la salle. 

''...Je suis votre Dieu.''


La fin


Spoiler:

Pour finir mon histoire, je peut vous dire qu'on ma très vite accepter en tant que Dieu. Pour réussir à prendre encore mieu le pouvoir chez les rebelles, j'avais assassiné chaque chef du villages. Sa faisait un peu de ménage parmis ces insectes. Les rebelles commencaient tous à m'aimer. J'avais décider de renverser le gouvernement. Afin d'avoir l'aide des rebelles, je leurs avait dit que c'était pour leurs bien, mais c'était surtout pour mon propres bien. Nous avions prit les armes on on c'était préparer pour poser des bombes a certains endroits stratégique de la base militaire. Il y avait certaines salle que j'avais décider de sauver, comme je connaissais déjà très bien la base, je savais que c'était des endroits qui vallait la peine d'être sauver. J'avais diriger un groupe de rebelle a l'intérieur de la base, le nombre de personnes que j'ai tué ce jour la est in-calculable. 

À la longue, j'ai fini par instauré mon propre gouvernement, par créer mes propres soldats.

Ne l'oubliez pas, je suis un dieu. Je suis unique. 



Identité du joueur
Nom ou surnom : Sarah Smile
Âge : 17 ans
Autre comptes : Nope
Code du réglement : Lire le réglement et trouver le code.
avatar
Mateo Hebben

Messages : 14
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum